Passer au contenu
Symboles bouddhistes

Découvrez le sens des symboles Bouddhistes

Le Bouddhisme est plein de symboles. Bien que le Bouddha ait vécu au VIe siècle avant J.-C., selon la tradition, les statues du Bouddha et les symboles bouddhistes ne sont apparus en Inde que vers le IIIe siècle avant J.-C. Depuis lors, ces symboles ont représenté certains aspects du Bouddha et véhiculé les principes fondamentaux du bouddhisme. Au fur et à mesure que le bouddhisme s'est répandu dans d'autres pays, les différentes traditions bouddhistes ont transmis leurs enseignements par l'utilisation de divers symboles, ce qui est considéré comme la clé de la survie du bouddhisme.

Ces symboles peuvent invoquer la paix intérieure et le contentement ou éveiller des états d'esprit plus profonds chez ceux qui les voient. Chaque symbole est unique et a une signification différente ou transmet un message différent. Il peut nous inspirer à réaliser nos plus grandes aspirations, valeurs et potentiels. Voici quelques-uns des symboles bouddhistes les plus inspirants et leur signification.

Le symbole Aum (Om)

Symbole Aum

Om, également écrit comme Aum, est une syllabe mystique et sacrée qui provient de l'hindouisme, mais qui est maintenant commune au bouddhisme et à d'autres religions. Dans l'hindouisme, Om est le premier son de la création et symbolise les trois étapes de l'existence : la naissance, la vie et la mort.

L'utilisation la plus connue de Om dans le bouddhisme se trouve dans Om Mani Padme Hum, le "Grand Mantra lumineux à six syllabes" du Bodhisattva de la compassion, Avalokiteśvara. En chantant ou en regardant les syllabes, nous invoquons la compassion du bodhisattva et nous lui inculquons ses qualités. AUM (Om) se compose de trois lettres distinctes, A, U et M. Elles symbolisent le corps, l'esprit et la parole du Bouddha ; "Mani" désigne la voie de l'enseignement ; "Padme" la sagesse de la voie, et "hum" désigne la sagesse et la voie qui y mène, comme l'explique le bouddhisme.

La cloche Bouddhiste 

Cloche bouddhiste

Depuis l'Antiquité, les cloches des temples invitent les moines et les nonnes à la méditation et aux cérémonies. La douce sonnerie d'une cloche pendant le chant aide les fidèles à se concentrer sur le moment présent et à se libérer des soucis quotidiens. Le son de la cloche peut renforcer le sentiment de paix et de calme. C'est pourquoi les cloches à vent sont souvent accrochées à l'avant-toit des stupas et des temples pour créer des espaces de paix et de méditation, avec leurs tintement.

La sonnerie de la cloche est un symbole de la voix du Bouddha. Elle représente également la sagesse et la compassion, et est utilisée pour appeler les divinités célestes à la protection et pour éloigner les mauvais esprits. De nombreux vieux temples ont des cloches à l'entrée qu'il faut faire sonner avant d'entrer.
Les cloches existent dans une large gamme de tailles et de styles.


Feuille et arbre de Bodhi

Feuille et arbre de Bodhi
Le Bouddha s'est éveillé sous l'abri d'un figuier sacré appelé arbre de la bodhi. Depuis lors, l'arbre de la bodhi est devenu un symbole de l'éveil du Bouddha, et la feuille en forme de cœur un symbole du potentiel d'éveil qui réside en chacun de nous.

Bodhi est un mot sanskrit qui signifie "éveil". Le terme a deux significations pour les bouddhistes. Il désigne à la fois le figuier, ficus religiosa, sous lequel Siddhārtha Gautama s'est éveillé et tout arbre sous lequel tout Bouddha s'est éveillé.

La feuille de bodhi est en forme de cœur et dégage une énergie lumineuse et chantante. Elle parle d'espièglerie et de prévenance. L'arbre de la bodhi se trouve toujours à Bodh Gaya, où le Bouddha a été éveillé, en tant que descendant de celui sous lequel le Bouddha s'est assis il y a des siècles. Voir Sous l'arbre de la bodhi.

Ensō

Symbole bouddhiste Enso
Dans le bouddhisme zen, ensō est un symbole sacré souvent appelé "Le Cercle des Lumières". Il s'agit d'un cercle qui est dessiné à la main en un ou deux coups de pinceau pour exprimer un moment où l'esprit est libre de laisser le corps créer. Certains artistes dessinent ensō comme un cercle ouvert, tandis que d'autres complètent le cercle.

Au début, ensō peut apparaître comme un cercle grossièrement dessiné, mais il symbolise beaucoup de choses : la force, l'élégance, l'univers, notre moi véritable et intime, la beauté dans l'imperfection et l'unité de toutes les choses de la vie. Il symbolise également l'état méditatif parfait ou l'illumination.

Ensō est une expression visuelle du Sutra du cœur. La forme est le vide et le vide est la forme - un cercle dans lequel tout est contenu ou également exclu par ses limites.

Lion Bouddhiste

Lion Bouddhiste
Depuis des milliers d'années, le lion est un symbole de la royauté, de la force et de la bravoure. Pour ces raisons, le lion symbolise les origines royales de Bouddha Shakyamouni, ainsi que son courage pour défier l'injustice et soulager la souffrance humaine. Il est appelé "Lion des Shakyas", en reconnaissance de la puissance de ses enseignements. La voix des Bouddhas est souvent appelée le "Rugissement du Lion", qui rugit le Dharma pour que tous l'entendent. La signification symbolique du rugissement du lion nous rappelle qu'il faut lutter avec le cœur courageux du roi lion et surmonter les obstacles sur notre chemin, créant ainsi le bonheur et l'harmonie dans nos vies et dans la société.

Les lions servent de gardiens, représentés par paires à l'entrée des sanctuaires, des temples et des monastères. Ils sont le symbole des bodhisattvas, les "lions de Bouddha", et on les retrouve dans leur rôle de protecteurs du dharma qui soutiennent le trône des bouddhas et des bodhisattvas et leur servent de monture. Mañjuśrī, le bodhisattva de grande sagesse monte un lion, symbolisé dans le Sutra de l'ornement floral (Avatamsaka).

Voir notre article sur les enseignements Bouddhiste sur les animaux.

Fleur de lotus

Fleur de lotus dans le bouddhisme
Dans le bouddhisme, le lotus est un symbole de l'éveil du Bouddha et un rappel que tous les êtres ont le même potentiel pour atteindre l'illumination. Le lotus pousse dans la boue et s'élève à la surface de l'eau pour fleurir dans la beauté et la pureté, tout comme l'homme peut développer les vertus d'un Bouddha et s'élever au-dessus du désir et de l'attachement pour révéler la vraie nature.

Collections fleurs de lotus

Le symbole de la fleur de lotus représente les étapes du chemin spirituel. Par exemple, un bouton fermé est synonyme de début du voyage. Une fleur partiellement ouverte indique la marche sur le chemin. Une fleur pleinement épanouie signifie la fin du voyage - l'illumination.

Le lotus fleurit abondamment dans tous les aspects de l'art et de la littérature bouddhistes dans toutes les cultures. L'une des représentations les plus importantes du lotus dans la littérature est le Sutra du lotus.

Mala (perles de récitation)

bracelets mala bouddhiste

Un mala se compose généralement de 9, 21 ou 108 perles enfilées sur un fil. La perle n'est pas seule, mais elle est reliée à toutes les autres perles pour former un brin entier. En tant qu'individus, nous pouvons penser que nous sommes séparés, mais ce n'est pas le cas. Nous sommes connectés les uns aux autres, à notre famille, au monde. Nous sommes tous des êtres vivants ensemble. L'un ne peut pas exister sans l'autre. Ce lien à la vie, nous l'appelons la nature de Bouddha.

bracelets mala bouddhiste

L'idée du mala est de déplacer une perle à la fois, en se concentrant sur un souffle, un mantra ou le nom d'un Bouddha, comme dans le Sutra Amitabha. Cette méthode crée une énergie spirituelle positive.

Swastika

Symbole svastika dans le bouddhisme
L'ancienne croix gammée est l'un des plus anciens symboles sur Terre. C'est un symbole de paix, de chance et de positivité, antérieur à la civilisation de la vallée de l'Indus et que l'on retrouve dans l'art de nombreuses cultures : Égyptiens, Romains, Celtes, Grecs et Amérindiens. Il est également utilisé dans les mathématiques védiques. La traduction sanskrite signifie "être bon" ou "être avec le moi supérieur".

Dans le bouddhisme, la svastika symbolise le sceau du cœur du Bouddha et contient en elle tout l'esprit du Bouddha. On peut la voir imprimée sur le corps, les paumes, la poitrine ou les pieds des images de Bouddha. En Chine, la svastika représente le nombre dix mille (wan), qui signifie l'infini et les auspices.

C'est la même croix gammée que les nazis ont fait tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre et en ont fait un symbole de discrimination et de massacre. Avec l'arrivée du bouddhisme en Occident, le symbole retrouve cependant son sens originel de bon augure.

Découvrez l'histoire du symbole Svastika.

Vajra

Varja bouddhisteLe vajra est une sorte de club de combat utilisé comme objet rituel pour symboliser à la fois les propriétés d'un diamant (indestructibilité) et d'un coup de foudre (force irrésistible). Il est fabriqué en laiton ou en bronze, avec quatre dents à chaque extrémité formant un bâton de lotus qui indique la paix ou se termine par une pointe acérée et devient une arme de colère avec laquelle on peut poignarder. Le vajra est utilisé dans le bouddhisme chinois et tibétain. Dans le bouddhisme tibétain, il est presque toujours associé à une cloche lors des rituels.

Dans le bouddhisme, le vajra a trois significations : durable, lumineux et capable de couper. Comme le diamant, le vajra brise toutes les influences sournoises, mais il est lui-même indestructible, comme l'explique le Soutra Vajra (diamant). Comme la foudre, sa lumière brise l'obscurité. Comme śūnyatā (la nature de la réalité), il coupe les afflictions des gens et les opinions malavisées.

La main de Fatma

Main de fatma dans le bouddhisme

Le hamsa est un ancien symbole du Moyen-Orient qui a des significations diverses selon les cultures. Néanmoins, il est considéré dans toutes les confessions comme un talisman protecteur qui apporte la bonne fortune, la santé et le bonheur.

Retrouvez des bijoux à son effigie sur la boutique Reflet Oriental.

Voir les mains de fatma

Le hamsa est principalement utilisé pour protéger son propriétaire de l'"Ayin Ha'ra", également connu sous le nom de "l’œil du diable". Le hamsa éloigne toutes les forces négatives potentielles, les plus courantes étant les regards envieux de ceux qui ont de mauvaises intentions. L'utilisation la plus ancienne du hamsa remonte à l'ancienne Mésopotamie (l'Irak actuel) où il était porté comme amulette pour se protéger du mauvais œil.

Dans le bouddhisme et l'hindouisme, le hamsa prend un sens très différent. Pour les hindous et les bouddhistes, le hamsa représente les chakras, les cinq sens et leurs mudras associés (gestes des mains) qui redirigent le flux d'énergie dans tout le corps.

  • Pouce - élément feu / chakra du plexus solaire.
  • Index - Élément air / chakra du coeur.
  • Majeur - Éléments éthérés / chakra de la gorge
  • Annulaire - élément de la terre / chakra de la racine
  • Petit doigt- Élément eau / chakra sacré

Article précédent Comment dessiner bouddha facilement ?
Articles suivant Pourquoi les Bouddhistes portent-ils des robes?

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires