Passer au contenu
Pourquoi Bouddha a de grandes oreilles ?

Pourquoi Bouddha a de grandes oreilles ?

Les statues du bouddha historique se retrouvent dans presque tous les temples bouddhistes. Généralement, bien qu’elles ne désignent pas un « dieu », elles sont un symbole fort qui rappelle le chemin à suivre pour chaque croyant. Lorsqu’on les observe, on a l’impression qu’il s’agit d’une simple représentation de Siddhartha Gautama ! Cependant, si on y prête un peu plus d’attention, certains détails nous attireront. : C’est par exemple le cas des grandes oreilles du bouddha.

En effet, pour ceux qui ne le savent pas, les statues du bouddha historique comportent des oreilles « énormes » qui rappellent la forme d’un Lotus. Pourquoi ? C’est ce que nous verrons dans cet article en répondant à la question pourquoi Bouddha a de grandes oreilles ? En bonus, nous vous dirons les significations de cette apparence dans le bouddhisme et deux autres particularités de ces statues.

Pourquoi bouddha a de grandes oreilles ? La petite histoire

L’histoire des oreilles de bouddha commence dès son jeune âge ! En effet, né dans un petit état au Japon, actuellement situé au Népal, Siddhartha Gautama était le prince héritier au trône de son père. Du moins un des prétendants. En tant qu’homme riche à la vie aisée, il avait, comme toutes les personnes de sa classe sociale tendance à afficher sa richesse.

Généralement, cela passait par des bijoux de luxe fait en pierre précieuse de tout genres, les vêtements onéreux... En d’autres termes, le bouddha historique dans sa jeunesse ornait son corps avec toutes ces choses de valeur. Parmi eux, on peut citer les boucles d’oreilles assez lourdes comme c’est encore le cas dans certains pays d’Asie, d’Afrique et d’Inde.

Plus le temps passait, plus les lobes de ses oreilles commençaient à grossir dû au poids de ses bijoux. Cependant, cette déformation n’était pas flagrante, car la beauté des pierres qu’il portait masquait en partie ses oreilles. Cependant, la donne ne sera pas la même quand Siddhartha Gautama (le bouddha historique) va changer de vie.

La nouvelle vie de Siddhartha Gautama et le rapport avec ses grandes oreilles

Une fois que le bouddha a trouvé sa nouvelle destinée, il a décidé de changer de vie en devenant un ascète. Pour cela, il devait renoncer à tous ses privilèges du royaume et suivre la voie de la simplicité. En d’autres termes, il a décidé de couper sa jolie chevelure longue ; d’abandonner tous les bijoux qu’il portait ; ses vêtements…

Après sa séparation avec ses boucles d’oreilles, le bouddha historique n’avait plus rien pour masquer ses grands lobes. Devenu un simple ascète errant en robe, tout le monde pouvait alors observer ses grandes oreilles. Cependant, bien que la plupart des gens aient une idée de ce qui avait causé cela, d’autres étaient tout simplement surpris par cette apparence étrangère.

Que signifient les grandes oreilles de bouddha dans le bouddhisme ?

Vous vous en doutez peut-être, les grandes oreilles du bouddha historique ont bien des significations. En effet, de même que chacune de ses postures, on interprète cela dans différents contestes.

Les grandes oreilles de bouddha comme symbole du renoncement absolu

Dans le bouddhisme, les statues du bouddha avec des grandes oreilles sont principalement considérées comme un symbole du renoncement. En effet, compte tenu du fait qu’avoir des lobes pareils rythme avec bijoux et fortune ; et que le bouddha n’en possédait plus après son changement, c’est un signe de différenciation.

Différenciation dans le cas où il s’affiche avec des oreilles nues, mais pourtant larges. Aujourd’hui, cela représente en quelque sorte la bonne voie. En d’autres termes, savoir tout abandonner comme bouddha pour atteindre le nirvana.

Cette particularité du bouddha est aussi considérée comme une capacité d’écoute

Avec les grandes oreilles de bouddha, ce dernier est également considéré comme un être assez attentionné et à l’écoute. Sachant que dans le bouddhisme, le fait d’écouter est un signe de sagesse, les larges oreilles de bouddha font de lui un être assez sage.

De même, l’importance de cette distinction ne s’arrête pas là ! En effet, on lui attribue aussi le fait de représenter la largesse de cette croyance. Autrement dit, les larges oreilles de bouddha sont le signe que le bouddhisme ouvre les mains à tout le monde.

En bonus, quelles autres particularités peut-on observer sur les représentations de bouddha ?

Outre les grandes oreilles de bouddha, d’autres signes peuvent également susciter une attention particulière. Par exemple, pourquoi il existe plusieurs statues de bouddha dans différentes positions ? Ou encore, pourquoi y a-t-il un gros et un mince bouddha ?

  • Pourquoi il existe plusieurs statues de bouddha dans différentes positions ?

S’agissant des multiples statues de Siddhartha Gautama que l’on peut observer dans les temples bouddhistes, il existe une explication simple. En effet, les positions de chacune d’elles représentent une posture adoptée par bouddha pendant sa vie spirituelle.

En d’autres termes, elles rappellent à chaque bouddhiste les étapes du parcours vers l’éveil et parfois les aptitudes à adopter en fonction des circonstances. Si vous n’avez jamais observé ces différences, sachez qu’elles concernent le plus souvent la position assise, couchée, debout ; la position des bras ; celles des pieds…  De plus, on note sur certaines représentations l’expression du regard ou encore l’habillement.

  • Pourquoi y a-t-il un gros et un mince bouddha ?

Outre les grandes oreilles de bouddha, on peut aussi parler de la corpulence de ce dernier. En effet, selon les temples, ou encore selon le pays dans lequel se situe le temple, il est possible d’observer deux bouddhas différents. Un parfois gros et souriant, et l’autre assez mince et serein !

Comme explications, il serait absurde de dire que les deux se valent ! De ce fait, nous vous invitons à lire notre article qui détaille ce sujet et vous donne l’origine du gros bouddha. S’agissant du mince, il n’est nul autre que Siddhartha Gautama dont on parle depuis le début de ce texte.
Articles suivant Bouddhisme : quel bouddha êtes-vous ?

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires